Avec leur son unique, entre jazz, opéra et musique du monde, les musiciens du trio Barolo nous embarquent dans un voyage musical autour de la Mare Nostrum de leurs origines. On ferme les yeux, on se sent voyager dans un film de Fellini avec comme seuls bagages, l’émotion, l’humilité, la musicalité et la générosité. Les trois musiciens de Barolo sont taillés pour les rencontres, le partage et le rêve.Ce qui frappe d’emblée c’est le caractère unique du son du groupe, dû à l’orchestration peu commune et à l’apport de la voix de Rémy. Pour Philippe, le principal compositeur du groupe : « c’est un espace de liberté incroyable puisqu’il n’existe pas de formation de ce type dans le paysage. Ce qui nous relie tous les trois en plus de la musique, c’est de porter dans nos origines l’histoire des migrations européennes: la musique comme un passeport des peuples de l’errance ! » En 2013, le trio enregistre son premier album « Le ballet des airs » en Ombrie, grâce à l’invitation de Roberto Lioli‐ l’ingénieur du son d’Enrico Rava‐ séduit par la musique du groupe. Puis en 2017, c'est « Casa Nostra » le deuxième album du trio, enregistré cette fois au studio La Buissonne.
Parallèlement le Trio Barolo collabore régulièrement avec la compagnie des Nouveaux Nez notamment au sein du cabaret circassien «  Circo Barolo ». A la suite d’une résidence à l’Amphi Jazz de l’Opéra de Lyon en décembre 2016, le trio invite régulièrement des musiciens tels Kevin Seddiki, Anthony Gatta ou Carjez Gerretsen pour une formule en quintet. En 2020, Après 10 ans d'aventures musicale et près de 200 concerts, le Trio Barolo fait peau neuve et accueille Daniel Zimmermann au Trombone. Il remplace Francesco Castellani, tromboniste du groupe depuis sa création.

Rémy POULAKIS

Accordéon / Ténor Lyrique

Stéphanois d'origine Crétoise, il commence sa formation musicale avec son père par l'accordéon. Il continue au conservatoire de Saint Etienne puis au conservatoire National de Lyon où il obtient une médaille d'or à l'unanimité. Il mène en parallèle des études de piano. Son intérêt pour la voix le mène dans la classe de Mme Nicolas puis d’Evelyne Brunner. S'en suivent alors de nombreux concerts lors desquels il interprète divers rôles (Le dialogue des Carmélites, Cosi fan tutte, ou Mme Butterfly.)Récemment il a interprété aux côté de Mina Agossi "Porgy and Bess" au chant et à l'accordéon, une commande de l'Opéra de Lyon et Aïda de Verdi à la Fabrique Opéra de Grenoble. Musicien généreux, il s'affranchit des genres : amoureux autant du jazz, des chansons italiennes ou de l'opéra. Le Trio Barolo lui permet de trouver l'équilibre entre la générosité de sa voix et la virtuosité de son accordéon.

Daniel Zimmermann

Trombone

Tromboniste du dernier groupe de Claude Nougaro, de Manu Dibango puis Tony Allen, co-leader avec Thomas De Pourquery d’un groupe jazz puis plus rock de 1997 à 2014, fondateur d’un trio avec Manu Codjia et Vincent Peirani pendant les années 2000, premier prix de soliste au Concours de La Défense en 2002, Daniel Zimmermann a été en 2014 le premier tromboniste nominé aux Victoires du Jazz suite à la parution de « Bone Machine ». S’ensuivirent des centaines de concerts avec ce projet et les suivants : en 2016, « Montagnes Russes », qui fit le tour des distinctions de la presse spécialisée, puis le plus expérimental « Dichotomie’s » (2019), avec une instrumentation originale, et qui jouira d’un joli succès critique également. Parallèlement, il n’a cessé de se produire et d’enregistrer avec une multitude d’artistes, comme par exemple au sein des formations d’Archie Shepp, George Russell, Wynton Marsalis, l’Orchestre National de Jazz, Andy Emler, Michel Legrand, Éric Seva, de Pourquery & Supersonic, Andreas Schaerer, Nguyen Lê, Christophe Monniot, Karim Ziad, Jacques Vidal, Thierry Maillard, Sophie Hunger, Bernard Lavilliers, Jacques Higelin, Aznavour, avec le Sacre du Tympan, le Surnatural Orchestra, Ping Machine, Metronomy, et depuis 2020 avec le Trio Barolo.

Philippe EUVRARD

Contrebasse / Loops

Bassiste autodidacte, le choc Pastorius l'oriente vers de solides études de contrebasse classique. Il multiplie les expériences musicales avec différents orchestres (Opéra de Paris, Limoges, Saint Etienne, Orchestre Lamoureux). Il participe à l'enregistrement de musiques de film. Il travaille avec Jean‐Claude Vannier, tourne avec Jane Birkin. Puis cinq ans avec Jerome Savary, notamment sur la creation de Cabaret. Membre et fondateur du Collectif’Nco avec Francois Arnold, Tiboum Guignon, Manu Codjia, Francois Thuillier, il fonde en 1993 la Cavajazz qui deviendra la Smac 07. Il enseigne le jazz au conservatoire de St Etienne.En 2007, il travaille avec Alain Reynaud, de la compagnie de clowns des Nouveaux Nez, à la création du spectacle "le jazz fait son cirque" qui sera joué près de 150 fois en 4 ans. Il fonde le Trio Barolo avec Francesco Castellani et Eric Longworth puis Rémy Poulakis.